Solidaires Ille-et-Vilaine

Le Ministre MONTEBOURG sauve les emplois de Clermont avec ceux de Rennes

jeudi 8 novembre 2012 par SUD-Rail Bretagne

Nous venons d’apprendre que la direction du Groupe SNCF vient de décider de confier à une entreprise soit-disant "concurrente" ACC à Clermont-Ferrand, la rénovation des MI 79.

Le Technicentre de Rennes est l’établissement qui a lancé les rénovations des MI79 en mettant en place la chaîne de production. La dernière rame MI79 vient de sortir de nos ateliers. Les cheminots du Technicentre de Rennes peuvent donc légitimement se sentir doublement trahis. Après avoir fait les efforts nécessaires pour lancer cette nouvelle rénovation, après avoir essuyé à la chiffonnette pendant des mois chaque centimètre carré de ces rames MI79 suspectées d’être contaminées par de l’amiante ; la charge de travail leur est retirée et leur métier et leur emploi est supprimé !

JPEG - 125.5 ko

En effet la direction a annoncé en janvier 2011, qu’elle voulait fermer l’activité voitures au Technicentre de Rennes. Pour faire passer la pilule, elle fait rêver les agents avec la construction d’un nouvel établissement en banlieue de Rennes où elle délocaliserait la seule activité Réparation des Pièces de Frein. Cela ne maintient que la moitié des emplois.

Cette restructuration si elle se réalise ferait disparaître 300 emplois de cheminots SNCF et sous-traitants. Il n’y aurait plus d’activité de rénovation ferroviaire en Bretagne, les installations et savoir-faire disparaissant. Après la délocalisation de l’informatique à l’étranger, la direction s’attaque à l’activité Matériel. A Montigny la direction veut offrir « clés en main » son établissement réparateur d’essieux avec les cheminots et leur savoir-faire à son soi-disant « concurrent » Valdunes.

A Rennes, la direction est en train de finaliser sa décision de confier aux ACC la rénovation des rames MI79 du RER B lui appartenant. Et le directeur de la SNCF Guillaume Pépy de souligner : « Ma proposition a pour objet aux ACC de saturer leur outil de production avec huit rames en simultané : 2 rames de la SNCF s’ajoutant aux 6 de la RATP ; chaque rame nécessitant environ quatre mois de travail ». Cette déclaration est d’autant plus piquante qu’un autre responsable, le numéro 2 de l’activité Matériel, Mr Cousquer avait argumenté pour justifier la fermeture du Technicentre de Rennes sur le manque de charge de travail à confier à Rennes à l’avenir.

SUD-Rail dénonce la casse des 300 emplois du Technicentre de Rennes.

SUD-Rail dénonce cette politique de dumping social qui sous-traite la rénovation ferroviaire pour exploiter des travailleurs qui auront un statut moins intéressant que le Statut SNCF.

SUD-Rail dénonce la casse de l’entreprise intégrée SNCF organisée par une direction qui fait de la vente à la découpe.

La direction nous ramène dans le passé, 75 ans en arrière avant la création de l’entreprise publique intégrée SNCF, justement créée parce que les compagnies privées ne sont pas capables d’assurer un service de transport ferroviaire et sécurisé.

Mais la farce est d’autant plus savoureuse et complète avec ce qui s’est passé le 19 octobre 2012 à Clermont-Ferrand. Arnaud Montebourg, Ministre du « Redressement Productif » a fait une visite surprise le 19 octobre 2012 aux Ateliers de construction du Centre (ACC) de Clermont-Ferrand annonçant aux 350 salariés de l’entreprise en difficulté la prolongation d’un contrat avec la RATP pour rénover des rames du RER B. Dans la foulée le directeur de la SNCF fait de même. Quel zèle pour plaire au Ministre !

Mais le ministre en question était-il au courant que les emplois maintenus à Clermont se font au détriment des emplois détruits à Rennes ? Les responsables de la SNCF ont-ils eu l’honnêteté de l’informer ? Le Ministre s’est récemment spécialisé dans le prêt-à-porter breton. Mais on ne savait pas que c’était juste pour nous piquer nos fringues afin d’en habiller d’autres et que les bretons se retrouvent à poil !

SUD-Rail demande donc qu’on arrête cette comédie et que le gouvernement et la direction de la SNCF maintiennent réellement les emplois et l’activité rénovation voitures à Rennes.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5 / 7142

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Vie des syndicats  Suivre la vie du site Transports  Suivre la vie du site Ferroviaire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.5 + AHUNTSIC

Creative Commons License